Aout 2009 » | Bloguez.com

 Aout 2009

1/8/2009

Aout 2009

 

SRP   Edito     Pourquoi le nom François Perroux pour l’école.

            Donner un nom à une rue, une place, ou une école n’est pas une démarche anodine. Elle est le reflet de l'image pour le présent et le futur d’une collectivité.

            A Saint Romain de Popey nous disposons d’équipements collectifs de qualité, nous avons une vie économique professionnelle et associative intense qui reflète une certaine qualité de vie. Si de surcroît nous avons le privilège d’avoir sur la commune des personnages qui ont marqué leur époque, il semble bienvenu d’honorer leur mémoire.

            François Perroux a été un grand économiste mondialement reconnu qui a voulu rendre la réalité économique intelligible, pour prévoir et agir sur elle. Il s’est distingué en fondant l’Institut de sciences économiques appliquées, l’ISEA.  Il a été élu à la chaire d’économie du Collège de France, il a été nommé doctorat honoris causa de nombreuses universités de part le monde. Professeur de Raymond Barre, il a laissé plus de 30 ouvrages qui font encore référence. Il a marqué la pensée économique française, et pour le monde anglo-saxon il appartient au group of  ‘’unique Frenchmen’‘ qui en dépits de la domination du monde anglophone de l’économie apportent de nouvelles idées. 

            François Perroux a passé beaucoup de temps à Saint Romain qui était pour lui un havre pour la réflexion. Il est très vraisemblable que ses idées ont aussi été inspirées par la vie et les échanges qu’il a eus avec les saint rominois de l’époque. La communauté saint-rominoise s’honorerait en donnant le nom de François Perroux à la nouvelle école marquant d’une dimension culturelle son choix.

 

Groupe scolaire

Carte  d’Identité

Bâtiment de 1200 m² 2/3 pour l’école sur un terrain de 9500 m²

Cout 1.800 000 € HT . On restera HT car la tva sera remboursée.

300 000 CG

360 000 L’état

100 000 parlementaires

240 000 autofinancement

800 000 emprunt.

 

Guy Joyet responsable projet :

Objectif recherché
Que le cout reste dans la fourchette prévue. Il impactera au minimum les finances communales.

Les travaux auront duré 13 mois.

Intégration paysagère sobriété architecturale avec des locaux simples et fonctionnels. 

Ce bâtiment n’est pas HQE qui aurait induit un surcout de 25 %

Toutefois optimisation des paramètres permet d’envisager une consommation de 70 kw/m²/an vs 100 à 150 pour une maison classique.

entrees
L'entrée de droite est réservée à l'école et celle de gauche à l'extra-scolaire: cantine et informatique.

maternelle
Dans l'espace maternelle le vert domine
dortoir
Espace de repos pour les petits de maternelle
sanitaire
Espace sanitaire des petits.
primaire
Classe de primaire, les couleurs sont à dominante bleu
informatique
La salle informatique sera aussi utilisée par le club de l'association des familles
cantine
Réfectoire les deux services seront maintenus. Ce local servira de garderie matin et soir.
epluchage
Espece preparation épluchage.
cuisson
Espace cuisson de la cuisine.
plonge
Espace plonge
chaufferie
Chaufferie chauffage au gaz avec espace prévu pour passer au chauffage au bois.

 

 

 

SRP   Foot c'est la reprise avec un match de la coupe

          Cette fois les vacances sont bien terminées pour la plus part des vacanciers mais pour les footballeurs aussi. D'ailleurs ils ont déjà repris l'entraînement depuis quelques jours. La saison  la saison officielle débutera le dimanche 30 août. Ils accueilleront à 14 h30  l'équipe du Coteau stade de St Romain, ce sera pour le compte du 1er tour de la coupe de France.

         Les hommes Jean Jacques Créniaud ; reconduit dans ses fonctions d’entraineur ; auraient pu espérer un début de saison moins ardu, en effet l'équipe de la banlieue de Roanne évolue en Excellence du district de la Loire, soit deux séries  au dessus de St Romain. On sait que la coupe de France réserve souvent des surprises, c'est donc sans complexe que les guêpes entameront la rencontre, en souhaitant être encouragées par un nombreux public qui est certain d'assister à un beau match de football. 
entraineur 

A droite Jean Jacques Créniaud reconduit dans sa fonction d’entraineur

 

Saint Julien sur Bibost    La course à l’oie fait de la résistance à Saint Julien

                La traditionnelle vogue qui chaque année à lieu en aout est l’occasion de 4 jours de la fête patronale de Saint Julien. Cette manifestation organisée par Les P’tits gones commence le vendredi par un concours de boule en doublette pour se terminer le lundi par un concours de boule en quadrette.

               Entre temps il y aura eu, la pétanque des parents d’élèves, la retraite aux flambeaux de l’Echo des Vallons et un bal le samedi soir. Le dimanche commence avec la course aux ânes avec de jeunes enfants en carrioles tractées ou montés sur des ânes avec pour mission de percer des ballons de baudruche placés sur le passage.  Et l’après midi a eu lieu un corso de vélo fleuris sur le thème de la flore et de la faune.

                Mais le clou de la journée aura encore été la course à l’oie commentée par Noel Buffard à laquelle ont pris par part 6 cavaliers montés sur des chevaux légers.

                Une oie morte suspendue à une corde qui traverse la rue à hauteur du bout de bras des cavaliers  au galop qui doivent arracher la tête du palmipède. Ce tableau attire l’ire de ceux qui s’estiment défendeurs des animaux. Pourtant cette tradition répandue par le passé remonterait au moyen âge et au minimum à 100 ans à Saint Julien sur Bibost où elle serait la dernière de la région.  Les âmes troublées auront pu se remettre de leur émotions avec le ‘’marching band’’ de la Brambanne de Saint Julien, et le vin d’honneur. Plus tard  le repas dansant et le feu d’artifice clôturent cette journée.

 

course oie
Le public confiné sur les trottoirs laisse un large espace aux cavaliers

 

Ane Monté
Les enfants ont du avec un aiguillon crever les ballons de baudruche

Brambade
La musique de la Brambade de Saint Julien précède les cavaliers

 

 

C’est la rentrée pour le club de l'age d'or.

Ce mardi d’après 15 aout était jour de rentrée pour le club de l’âge d’or qui avait pris ses quartiers d’été. 22 courageux ont affronté la canicule pour venir rencontrer les copains et taper du carton ou  jouer du scrabble. Il faut dire que les voitures étaient à l’abri au garage et ils ont bien pris soin de les mettre à  l’ombre sur le parking de la salle polyvalente et que la température de la salle Godard était supportable.
Quand le club reprend ses activités c’est la rentrée prochaine qui s’annonce. Cette fois les membres déplorait l’absence du président Claude Flache toujours hospitalisé.

scrabble

Ils avaient le café et les petits gâteaux mais le chocolat avait de la peine à rester en forme..

salle

On annonce des températures plus clémentes pour la semaine prochaine, ils seront sans doute plus nombreux à se retrouver.

 

 

 

Le Beaujolais va vivre une nouvelle ère avec la restructuration du vignoble.

 

Le promeneur qui traverse la campagne saint-rominoise a peut être observé que quelque chose changeait dans certaines parcelles de vigne : l’espacement des rangs plus large et une végétation qui pousse beaucoup haut. C’est l’amorce d’une révolution qui se dessine pour tout le Beaujolais viticole et qui porte le nom de restructuration. 

Cette métamorphose est le fruit d’une volonté des instances européennes, de l’état INAO et des organisations professionnelles UVB. Elle vise à améliorer la qualité de la production, en cout et en développement durable.

 hauteur
La nouvelle forme au second plan est beaucoup plus haute que la vigne traditionnelle au premier plan


 
Cette opération a débuté avec quelques exploitants saint-rominois qui en lançant cette transformation il y a 4 ans en pleine crise du beaujolais ont fait figure de précurseurs.

On aurait pu penser que les difficultés du Beaujolais auraient encouragé cette réforme. Pourtant la résistance au changement fait que cette restructuration commence timidement.

 hauteur2

Un palissage plus élévé épargne le dos des intervenants

 

Dans les anciennes vignes plantées à 9000 pieds/hectare 1 rang sur 2 ont été arrachés, des passées plus larges permettent une mécanisation rationnelle. Pour conserver la même surface foliaire la végétation, comme l’exige la réglementation, elle a été développée en hauteur afin que la vigne conserve la même capacité à produire du sucre via la photo synthèse réalisée par les feuilles. 

 

 piquet2
Parcelle récemment retructurée.

Baisser les couts est devenue une nécessité économique. Retructurer demande 2/300 heures de travail.

Les couts totaux sont été estimés à 9000 € / ha par les services économiques. Il faut arracher un rang sur deux,  déposer et reconstituer le palissage,  seul le changement des piquets est financé par les aides de l'Europe et de la Région

piquet

Les piquets sont remplacés par des piquets plus longs et deux rangées de palissage supplémentaire

 

Pour les viticulteurs concernés le bilan, est nettement positif 

- Ils constatent que les raisins sont plus gros avec une plus grande teneur en sucre et une meilleure qualité sanitaire car les grappes sont plus aérées ce qui engendre moins de maladies, et donc moins de traitements avec des doses de produits phytosanitaires plus faibles.

- Par ailleurs les passées sont enherbées soit par reconstitution naturelle d’une flore de graminées ou semées de pâturin et fétuque ce qui limite l’érosion. Le sol reprend vie avec développement de la vie microbienne et la présence de verres de terre.

- Il divise par deux  le temps de taille et la vigne palissée plus haut préserve le dos des intervenants.

- Bien qu’aidé par l’Europe et la région, la restructuration représente un cout important : l’arrachage d’un rang sur deux, déposer et reconstituer le palissage, avec changement des piquets et la mise en place de 2 rangées supplémentaires de fils de fer pour palisser plus haut.

machine
.Cette nouvelle façon culturale se prête mieux à la mécanisation de la récolte    

 

            Sur les 75 ha de vigne que compte la commune  20 sont déjà restaurés l’opération va se poursuivre à raison de 10 ha / an. Les effets bénéfiques pour les hommes, la production viticole et pour le développement durable, devraient être des arguments déterminants pour que cette transformation conquière la plus grande part des 20 000 hectares du Beaujolais viticole. 

 

 

 

 

A89 semaine 33

grue

Une grosse grue a été installée

 

Travaux de l'A89 sur Saint Romain de Popey

pontrail

Travaux encours pour la réalisation du pont rail. La voie de chemin de fer sera déplacée et enjambera l'A89

 

 

Marché aux animaux de bassecour de Saint Laurent de Chamousset

marche1

Chaque lundi en marge du marché aux veaux a lieu un petit marché d'animaux de bassecour.

marche2

Poules, poussins,  même y trouver pigeons tourterelles et cobayes
lapins
... lapereaux et ......
.canetons
.....canetons......

De quoi se constitruer une véritable bassecour.

 

Marché aux veaux de Saint Laurent de Chamousset

 batiment
Batiment recent où la vente des veaux a lieu tous les lundis selon le bucolique système ''traditionnel'' bien loin de l'efficiente vente au cadran.
 

acheteurs

130 veaux de 8 jours à un mois ont été placés dans les box 
cases
L'ouverture de la porte libère les acheteurs qui arpentent les allées en jaugeant les animaux

 negociation 
De 50 à 600 € piece, les cours se négocient en francs en fonction de la demande et de la race
vendu
C'est bon j'accepte quand même !

tout public
identification

Un animal ne peut pas quitter l'exploitation sans etre identifié: traçabilité
chargement
les animaux sont ensuite chargés et parfois échangés entre maquignons.
cours journal

Cours relevés le jour de ce reportage

 

 

 

 

 

 

Le respect de le règlementation c'est pour les autres

Ce jeudi 6 aout 16 h

arrosage

Y a-t-il beaucoup de communes (elle ne serait pas la seule) qui comme celle-ci arrosent en plein après midi caniculaire un terrain de foot. ? 

C’est parce qu’un arrosage en pleine journée ; et plus encore avec du vent ; engendre des pertes énormes d’eau que le préfet a pris un arrêté n’autorisant les arrosages qu’à partir de 20 h.00
On peut toujours considérer que tout n’est pas perdu et que l’eau évaporée ira charger des nuages qui iront se décharger avec le prochain orage !.

 

 

 

 

SRP       Les jeunes agriculteurs organisent leur concours de labour 

            C’est à Clevy et par une journée ensoleillée rafraichie en mi journée par une averse que dimanche a eu lieu  le concours de labour organisé par les jeunes agriculteurs du canton.

            Les épreuves ont commencé vers 14 h 00 pour 7 participants dont 2 participantes répondant aux conditions d’être agriculteur de moins de 35 ans.

labour1

            Les concurrents ont joué du volant de leurs ‘’4 roues’’ et des manettes de réglage de profondeur, sur une parcelle récemment moissonnée en légère pente. Ils ont bénéficié de bonnes conditions de température.

labour2

 En l’absence de pluie récente par endroit la terre était  sèche sous les socs. 
labour3

debut fin

L'un termine l'autre débute

soleil

Se proteger du soleil permet de rester concentré...!!!

            Cette épreuve se déroule avec un conducteur aidé d’un commissaire qui le guide. Des jalons ont préalablement été positionnés sur la parcelle pour délimiter l’espace où chaque concurrent sur son tracteur attelé de bi ou tri socs devait  réaliser 3 opérations successives qui ont été notées par des juges selon des critères bien précis : 1 une raie d’ouverture, puis le labour proprement dit avec des sillons qui progressivement sont plus courts ; enfin un sillon qui finit le travail. Ce sont l’aspect général, la régularité, la profondeur du labour et le respect des distances qui sont jugés.

pomme de terre
Arrachage des pommes de terre de manière traditionnelle

 

            Les 2 premiers participeront à la finale départementale qui aura lieu le dimanche 23 aout à Saint Martin en Haut.

            Le public a pu prendre une assiette campagnarde se désaltérer sur place et assister à l’arrachage des pommes de terre.

            Gagnants de la tombola : Ludovic Perrin gagne le gilet John Deere et André Magat remporte son poids en pomme de terre offertes par Jean Paul Berthier

Résultats : 

1:Freddy RAY et Michael DEBOURG  de Dareizé

2:Laurent AUCLAIR et Ludovic PERRIN d'Ancy

3:Dominique NOVE-JOSSERAND et Benjamin GAUTHIER de St Romain de Popey

4:Amandine ALBERTINI et André DUTEL de St romain de Popey

5:Pierrick BOURBON et Pierre-Laurent FERRIERE de St romain de Popey

6:Veronique JOYET et Jean Paul BERTHIER  de St romain de Popey

7:Maxime MICHALLET et Julien BONNET de St romain de Popey

 

 

SRP    Jeux complets pour la boule du Popey
Ce samedi 1er Aout, l’Amicale Boule du Popey organisait un concours 3ème et 4ème division inscrit au calendrier officiel.
            Le président Lucien Proton a dû à contre cœur refuser des quadrettes pour ce concours limité à 16 quadrettes, il démontre l’intérêt des joueurs de boules du secteur.
             Des  équipes venues de St Germain sur l’Arbresle, Belleville sur Saône, Ancy, Tarare, Pontcharra sur Turdine, Eveux, St Clément sous Valsonne, Lyon, Villeurbanne, Joux, Bully,  St Loup et bien sûr de St Romain ont pris part aux épreuves dès 14 heures sous un soleil si généreux que les broissons fraiches et l’ombre étaient tres recherchées. La quadrette locale  composée de René et Michel Joyet, Henri Larochette, Louis Dorieux ont atteint la demi-finale contre l’équipe Gravallon de  Belleville sur Saône mais ils durent s’ incliner 11 à 8.
 L’autre demi-finale opposait l’équipe Jacques et Jeanine Dailly,  Jacques Dumontet, André Vandroz de St Germain sur l’Arbresle contre l’équipe Girardet de Tarare qui s’inclinait sur le score 11 à 4.
La finale a opposé la quadrette Marcel Girardet, Gérard Nicolas, Gérard Tricaud, Mickaël Vignon de Tarare à la quadrette de Cédric Gravallon, Christian Vuille, Didier Vuille, Patrick Pannetier de Belleville sur Saône. C’est l’équipe de Tarare qui au final s’imposa 11 à 6.
La finale du complémentaire opposait la quadrette de Bully, Jean Ferrière, Alexis Ferrière, Raymond Laurent, Alain Belot contre la quadrette de ‘’La boule du coq’’ Jean Lachal, Marc Picolier, Roland Roche, Eddie Fouquet, de Villeurbanne qui gagne 11 à 4.
Une tombola était organisée lors de ce concours qui vu Alain Piponnier repartir avec une magnifique rosette (2kg500), Raymond Blein gagne un panier garni et Pierre Bretonnier une bouteille.
jeu
ombre
On est quand même mieux à l'ombre !

Prochains rendez vous : en déplacement à d’Ancy pour le challenge de l’amitié le Jeudi 13 Aout et le Samedi 29 Aout en doublettes pour le concours des vacances.  

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |