concours charolais chevre Les loupiots pommes » | Bloguez.com

 concours charolais chevre Les loupiots pommes

24/10/2010


Savigny   Les jeunes jugent les Charolais

Dans le cadre du concours départemental de jugement de bétail du Rhône environ 45jeunes essentiellement issue de la MFR de St Laurent de Chamousset avaient à juger ce mardi matin la morphologie de bovins de la race charolaise sur l’exploitation de Stephane Grange à Savigny. Les élèves ont été répartis en 3groupes.
Un groupe commençait par l’atelier de pointage. Ils devaient juger des bovins sous la conduite de leurs enseignants, ingénieurs agricoles. Ils devaient positionner leur appréciation sur 15 critères : la largeur du dos, des aplombs, les masses musculaires, la forme du bassin et de la culotte,  etc.
Le jeune qui arrivera premier ira concourir au niveau national à Paris

Un second groupe était informé par des techniciens d’un centre d’insémination artificiel. Ils leurs présentaient l’indexation des animaux qui relève leur valeur génétique. Le but est de favoriser la le développement de ‘’race pure’’ pour favoriser leur inscription dans le HerdBook qui qualifie les meilleurs reproducteurs.

concours
Stéphane Grange participe à de nombreux concours

Un troisième groupe était avec l’exploitant qui présentait son exploitation de 110 ha qu’il cultive pratiquement seul élève 220 têtes de bétail dont 70 vaches allaitantes nourries à l’herbage et au foin avec les veaux élevés sous la mère. Par la sélection il vise à avoir les meilleurs éléments qui sont destinés à être reproducteurs souvent primés aux concours. 

charolais

Les jeunes vont pointer les charolais en leurs notant lesdifférents aspects de leur morphologie.




SRP    Les jeunes de la MFR jugent les chèvres. 

Ce mardi matin un groupe de 35 élèves de la MFR de Saint Laurent de Chamousset participait en collaboration avec le syndicat des jeunes agriculteurs au concours de jugement des animaux par les jeunes. Les élèves viennent principalement du Rhône et de la Loire mais en BTS l’origine se diversifie à la région Rhône Alpes et au Sud Est de la France. Ils se sont déplacés au GAEC des 2 vallées à Teilloux sur le site de l’élevage de chèvres de racebrune alpine.

 Un spécialiste de la notation des caprins, Guido Bruni  venu d’Italie a d’abord expliqué à chaque groupe comment noter les animaux sur une chèvre de démonstration. Puis les élèves devaient à leur tour identifier l’animal, sa race, puis ils devaient juger chacun 4 chèvres et rendre leur résultats au bout d’une demi heure. Ils devaient évaluer  11 postes de conformation sur une grille de pointage : l’aplomb, le corps, la mamelle forme du pis et des trayons etc.

chevres

Après avoir été briefés sur les critères de notation les jeunes doivent opérer seuls.


Un autre atelier était axé sur la sélection pour l’amélioration de la race par ‘’ caprigene’’ dont les objectifs consistent à améliorer la production laitière en quantité et en qualité, elle en fixe les critères de la sélection génétique. La reproduction de ces critères se fait notamment par l’insémination artificielle avec des souches performantes. Des inséminateurs d’Eliacoop ont procédé à des inséminations artificielles sur des chèvres pas toujours coopératives ! 

Puis l’exploitant Alexandre Berthollier a présenté son exploitation, en commençant par la salle de traite qui peut traiter120 chèvres à l’heure. Son troupeau produit en moyenne 750 litres/ chèvre/an.Elles broutent sur 6 ha et bénéficient de 8 ha de foins sur une exploitation de polyculture de 65 ha. La totalité de la lactation du troupeau de 70 chèvres est transformée en fromages vendus sur les marchés. Le GAEC des 2 vallées transforme aussi une partie de la production de 30 laitières. Il a démarré la vente dans un distributeur implanté sur le site de l’hypermarché Leclerc de St Loup. Le GAEC produit par ailleurs des fruits et légumes vendus en directe.



L’après midi ce groupe de candidats devait aller faire le même exercice dans un élevage de charolais à Savigny.


 




SRP Tarare   Les loupiots de sortie à la cueillette des pommes.

Ce jeudi matin une dizaine de voitures d’assistantes maternelles sont venues se parquer face au verger du gaec de la Léchère. Après avoir été dans un précédent déplacement à Dareizé ‘’faire ‘’ les vendanges’’, les Loupiots venaient cette fois sur la commune de Saint Romain découvrir un verger de pomme. Le relais des Loupiots est pour le canton un lieu d’accueil,d’informations, d’échanges et de rencontres entre les parents et les assistantes maternelles indépendantes.

groupe

Les loupiots et leur nounous sont prêts pour la cueillette

La responsable Françoise Seyroux organise 2 fois par semaine un temps collectif. Cette fois une vingtaine d’enfants ont été accompagnés dans le verger de pomme par leurs assistantes maternelles. Encore en poussettes ou à pied, ils ont parcouru le verger enherbé sous le soleil et découvert des fruits colorés prêt à être cueillis. Des fruits jaunes pour les goldens et les belchards, rouge avec des teintes violettes ou orangées pour les  breaburn ou corail.  Puis ils ont cueilli eux même quelques fruits et tenté de les déguster parfois avec difficultés car bien trop gros pour leurs petites bouches.  A la fin de la visite Vincent Giroud leur a fait déguster du jus de pomme. Ils pourront revenir pour la cueillette avec leurs parents vendredi et samedi prochain où le verger sera ouvert à la cueillette.

labeur

En plein labeur


Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |